Vinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo Slider

La Saint Martin (11 novembre)

 

Autrefois partout en Europe, s'ouvraient le jour de la Saint Martin (Martinstag) les dernières grandes foires de l'année. A cette occasion, on tuait pour le repas selon les régions l'oie de la Saint Martin (Martinsgàns) ou le cochon. C'est ainsi que dans le Bitscherland (pays de Bitche), on mangeait l'oie dans les villages du pays ouvert (Imgau) et le cochon dans ceux du pays couvert (Wasgau) moins favorable à l'élevage des volailles.

Dans la région viticole de la Moselle dans le Dreiländereck (Pays des trois frontières aux confins de l'Allemagne et du Luxembourg), on tirerait le vin nouveau des dernières vendanges et partout en Lorraine, on goûtait la bière de Noël spécialement brassée à cette occasion.

C'était aussi l'occasion de renouveler les baux de fermages et d'engager pour l'année les ouvriers agricoles.

A l'instar du Mardi Gras, la Saint Martin était une fête d'abondance car après la Saint Martin commençait chez les catholiques le petit carême de Noël. Avant même le premier dimanche de l'Avent, la Saint Martin marquait le début de la période de Noël.

Les traditions de la Saint-Martin (comme celle des lanternes) se sont beaucoup perdues en Moselle et en Alsace mais commencent néanmoins à renaître ici et là.

http://www.heiliger-martin.de/

Sankt Martin

sanktmartin