Vinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo Slider

Rommelbootzennaat 31 octobre 

La Rommelbootzennaat ("nuit des betteraves grimaçantes" en dialecte francique mosellan. "Rommelbootzen" = betteraves grimaçantes) est une tradition célébrée la veille de la Toussaint essentiellement dans le Pays de Nied (région de Bouzonville/Busendorf) et issue d'une ancienne fête d'origine celtique.

 

Dans la mythologie celtique Samain, est la fête religieuse qui célèbre le début de la saison «sombre» de l'année celtique. C'est une fête de transition - le passage d'une année à l'autre - et d'ouverture vers l'Autre Monde, celui des dieux. Cette tradition s'est maintenue en Moselle germanophone lorsque la langue et les traditions celtiques ont été éclipsées par la culture germanique.

 

La veille de la Toussaint, les enfants sculptent des têtes grimaçantes dans des betteraves, légumes dont la récolte marque la fin des travaux des champs. Éclairées par la lumière d'une bougie, les têtes sont déposées sur les rebords de fenêtres, des puits, les murs des cimetières ou aux croisements des chemins pour effrayer les passant.

 

Cette fête a continué a être célébré bien avant le retour en Europe de la mode d'Halloween (fête d'origine celtique importée en Amérique du nord par les immigrants irlandais et écossais et qui trouve vraisemblablement également son origine dans le la fête de Samain).

 

Le château Saint Sixte de Freistroff près de Bouzonville accueille le Festival des Betteraves Grimaçantes, les Rommelbootzen pour 3 demi-journées familiales avec ateliers, spectacles et contes à la nuit tombante du 26 au 31 octobre 2011.

Rommelbootzen à Freistroff