Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Brochure CBL - ZuZ

Téléchargez notre brochure de présentation et le bulletin d'adhésion.

pdf

Visiteurs

Aujourd'hui 11

Hier 72

Cette semaine 241

Ce mois 1264

Depuis 2011 146268

63 nouveaux sites bilingues en Alsace… un was isch mit uns Lothringer ?

Les 63 classes ou sections bilingues paritaires à parité horaire dans le 1er degré ouvriront à la rentrée 2014 soit dans des sites existants, soit dans de nouveaux sites. Ainsi, 8 nouveaux sites bilingues seront ouverts à Fellering, à l’école Haut-Poirier de Mulhouse, à Wittelsheim Centre, au RPI de Blitzheim-Niderentzen, à Gries, à Weyersheim, à la Montagne-Verte et à l’école du Rhin à Strasbourg. 3 collèges supplémentaires proposeront en outre la poursuite du cursus bilingue paritaire (La Wantzenau, La Walck et Kingersheim) et 4 lycées offriront une co-qualification en allemand dans la voie professionnelle.

 

L’Académie de Nancy-Metz reste pour sa part à la traîne. Aucune ouverture de classe ou de section bilingue paritaire (12 h en français et 12 h en allemand) n’est prévue en Moselle à la rentrée 2014. Il n’est même pas question de nouvelles classes «biculturelles» à 6 ou 9 h d’allemand/en allemand. La dernière ouverture d’une classe bilingue paritaire date de 1998. 16 ans déjà ! Il s’agissait de classes du site biculturel de la Blies à Sarreguemines qui demeure à ce jour l’unique site public proposant le cursus bilingue à parité horaire en Moselle. La parité horaire y a d’ailleurs souvent été mise à mal et la survie du cursus bilingue paritaire doit beaucoup au combat de l’association ABIFA57 (ABIFA, soutenue par Bienvenue sur le site du Comité Fédéral et CBL, avait même intenté un recours devant les juridictions administratives) et aux multiples interventions du député-maire Céleste LETT auprès du rectorat et du ministère.

 

Rappelons également que malgré les demandes répétées de Culture et Bilinguisme de Lorraine en ce sens depuis 2009, ni la région, ni le département n’ont pris l’initiative de proposer au rectorat et à l’autre collectivité territoriale concernée une convention tripartite de développement de la langue régionale mettant l’accent sur l’enseignement bilingue à parité horaire, une initiative prise depuis des années par les régions Alsace, Aquitaine, Bretagne, Corse, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon et PACA et par plusieurs collectivités territoriales d’Outre-Mer.

Comments est propulsé par CComment

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de notre politique de confidentialité et l’utilisation de cookies destinés au suivi des visites sur notre site.
En savoir plus J'accepte Je refuse